Le processus

Consultation

La première étape du processus est, pour Vickie Acquaviva, d’observer les œuvres de préférence à l’atelier en présence du client. Si l’œuvre n’est pas transportable ou si la distance est trop importante, des photos peuvent être envoyées par mail via le formulaire de contact. Si les circonstances l’imposent, une consultation in-situ peut être programmée.

Examen

Une fois réceptionné, un examen complet de l’œuvre est effectué. Il s’agira d’établir un constat d’état, et de tester les matériaux qui guideront le processus de restauration. Il est nécessaire d’avoir une compréhension globale de l’œuvre afin d’appréhender au mieux le travail de restauration à effectuer.

Proposition

Une fois l’examen terminé, un devis gratuit vous sera transmis. La proposition comprendra un protocole de restauration détaillé énumérant l’ensemble des opérations à accomplir afin de résoudre les altérations décelées lors de l’examen. Elle contiendra également une chronologie des opérations et un tarif adapté. Le prix indiqué n’augmentera jamais au cours du processus, quelque soient les complications.

Travail

Le travail de restauration est effectué au sein de l’atelier, dans un esprit de confidentialité et déontologiquement propre au code de l’E.C.C.O, établi à Bruxelles en 2003. Certaines restaurations peuvent être achevées en une semaine à peine, alors que d’autres peuvent nécessiter plusieurs semaines en raison de la nature complexe des altérations. Des délais spécifiques et des dates d’achèvement peuvent être adaptables et négociables.

“Le Conservateur-Restaurateur est un professionnel qui a la formation, la connaissance, les aptitudes, l’expérience et les facultés de compréhension pour agir dans le but de préserver les biens culturels pour le futur.”

Code E.C.C.O 2003, Bruxelles